Jeux concours !

Résultats du dernier jeu concours

clic clic ici

DSC 3603

Traduction

 

Sommaire et liens

Sites amis

logo_escargotier

badge-co2 blog bleu 100 blc

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Recherche

W3C

  • Flux RSS des articles

Petits secrets de bombes de bain

 

 De l'expérience des tentatives râtées...

Celles et ceux qui ont testé des recettes de bombes de bain savent de quoi je parle : soit d'amblé la préparation des bombes se met à bouillonner et on se retrouve avec son plan de travail plein de ce magma bouillonnant...soit on croit  les avoir réussi, on les passe au four et ces maudites bombes gonflent avec la chaleur (et deviennent inutilisables), soit enfin on n'arrive pas à les démouler, on les casse, on enrage...Rrrr...

 

Eviter la technique avec cuisson et un long séchage

La première fois, j'ai utilisé  la recette de Lili Bellule (Mes macarons de bain), qui a bien fonctionné mais les bombes ont tout de même gonflées pour la plupart d'entre elles (j'avais mis la plus belle en photo sur le blog).

A mon avis, cette recette n'est pas la plus simple à réaliser pour débuter pour deux raisons : d'une part, la cuisson des bombes est une opération très délicate car la chaleur peut faire réagir les bombes et d'autre part cette recette contient une bonne part d'huile végétale qui, couplée, avec la chaleur du four, fait courir un risque certain pour la reussite de l'opération.

J'ai donc opté pour une autre recette : celle de  Martine des Banlieusardises mais sans cuire les bombes (comme Tarzile).  La cuisson n'est pas nécessaire d'après ce que j'ai lu chez Les Voisins (forum) et en effet tout à bien marché. Reste le juste dosage des petits Pshitts d'eau d'hamamélis !!!

 

Petits conseils techniques

 1- Des petites doses : Après plusieurs tentatives, il semble plus simple de préparer une petite quantité de bombes à la fois car entre le moment où on a trouvé le bon dosage d'humidification et celui on remplit les moule : çà sèche ! et c'est difficile de réhumidifier les bombes

2- Ne pas faire cuire : La cuisson n'apparaît pas nécessaire à la réalisation des bombes. Ainsi, leur couleur ne change pas, elles sont tout de même bien solide (un peu friable c'est tout) et surtout aucun risque supplémentaire que les bombes gonflent avec la chaleur du four.

3- Un petit vapo : s'il est seulement conseillé dans la plupart des recettes d'avoir un petit vaporisateur pour introduire l'hydrolat dans les bombes, je pense que c'est en vérité indispensable.

4- presser fort : lors du moulage de la poudre humide il faut presser très fort la poudre dans le moule.

5- Séchage/démoulage : Je laisse sécher mes bombes dans leur moule très très longtemps (une nuit ou 48h pour une technique sans eau) et pourtant çà me "démange" de vite les démouler mais le risque est qu'elles cassent ! En outre, si par malheur elles ont commencé à gonfler pendant le temps de séchage...c'est la fin ! Je n'arrive pas à les récupérer ensuite...c'est râté !


Ma "vieille" recette de base qui marche le mieux  

  • - 50 g de bicarbonate de sodium
  • - 25 g de maïzena (fécule de maïs)
  • - 25 g d'acide citrique
  • - 8 à 12 double pshitts d'eau d'hamamélis (je peux pas être plus précise )
  •  - 10-20 gouttes d'HE diluées dans un peu d'HV

 

Je mélange les 3 poudres très très soigneusement en écrasant en même temps que je tourne pendant 5 bonnes minutes. 

 

J'ajoute deux pshitts d'eau florale (dans un vieux vapo qui a une diffusion très fine et vaporeuse) et je tourne, tourne, tourne avec ma cuillère à soupe. 2 autres pshitts et tourne tourne ... j'ai essayé de compter mais c'est à chaque fois un peu différent (hélas !!!). Pour donner un ordre d'idée : 10 double pshitts... Il faut que le mélange reste poudreux mais soit très légèment humide qu'il soit un peu compact quand on le presse entre deux doigts. C'est un peu une question de feeling et d'expérience. Le temps pendant lequel on ajoute l'hydrolat et tourne tourne prend au moins 5-10 minutes. 


Mes colorations et senteurs naturelles

Je n'aime pas l'idée de mettre des colorants alimentaires et je préfère me servir de ce que j'ai sous la main et notamment dans ma cuisine en réduisant en poudre des pétales, des feuilles de plantes assorties aux HE utilisées.

 

Voici 3 exemples :

  • - Bombes à l'orange & mandarine : HE d'orange et de mandarine, Quelques gouttes d'HV d'argousier, des pétales de souci réduites en poudre.
  • - Bombes à la verveine : HE verveine exotique, HV d'amande, feuilles de verveine (du jardin de mon frère) réduites en poudre
  • - Bombe à la lavande : HE lavandin, HV colza, fleurs de lavande (du même jardin) réduites en poudre

 

Le moulage 

 

 

Pour les moules, j'ai testé les boules en plastique qui servent à faire des moulages de platre et les ovales m'ont paru plus simples à démouler.

Mais les moules avec lesquelles je m'en sors le mieux sont les moules à plat (voir la photo) car on peut appuyer plus fort dessus et, surtout ,il n'y pas de risque comme avec les boules en volume que  les deux parties se cassent au séchage.

 

 

J'ai cru que je n'y arriverai pas...et finalement j'ai réussi à faire des bombes de bain très esthétiques et qui sentent merveilleusement bon. 

 

Il existe maintenant des pinces vendues spécialement pour faire des bombes de bain (chez aromazone par exemple).

 

 Pour acheter de l'acide citrique : en pharmacie ou sur le net


Ecrire un commentaire - Voir les 19 commentaires - Publié dans : Soins & beauté
Lundi 2 janvier 2006 1 02 /01 /Jan /2006 00:00
Retour à l'accueil

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés