Traduction

 

Navigation rapide

Sites amis

logo_escargotier

badge-co2 blog bleu 100 blc

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Recherche

W3C

  • Flux RSS des articles
Désodorisant = danger
 
 
 
 
                         
 
 
 
Bombe déo = bombe toxique ! Ce n’est là qu’un simple rappel car la dangerosité des désodorisants est reconnue depuis un moment déjà et, notamment, depuis les tests effectués par le magazine « Que Choisir » dans son numéro de décembre 2004. Et pourtant, je constate autour de moi, y compris dans ma famille, que peu de personnes se sont résignées à les abandonner…
 
Il est vrai qu’aujourd’hui, à en croire les fabricants de ces désodorisants, nos maisons devraient obligatoirement sentir la fleur ou la vanille ! Une customisation parfumée incontournable de nos intérieurs. Les spots publicitaires nous martèlent en effet de faire la chasse aux petites mauvaises odeurs et que le seul moyen d’y parvenir, ne pourrait être que leur dernière découverte "scientifique" en la matière...mais comment faisions nous avant sans eux ?! 
 
Ils continuent ainsi de tenter de nous faire croire que les désodorisants d’intérieur de toutes sortes (aérosol, pyramide déco, diffuseur liquide, diffuseur électrique avec ventilo, click spray etc…) permettraient de « purifier » l’air de nos maisons, de diffuser des senteurs soi-disant « naturelles » avec des noms de parfums évocateurs mais néanmoins chimiques : « eaux fraîches », « rose sauvage », « thé vert » et j’en passe…
 
Or, rappelons que le magazine "Que Choisir" avait dressé un constat alarmant, mais bien réel, sur les effets néfastes pour la santé de l'utilisation des désodorisants en publiant les résultats de ses tests réalisés sur 35 marques. Les conclusions de ces tests étaient les suivantes :
 
  • "DANGER. La plupart des produits censés purifier l'air dégagent des substances cancérigènes et allergènes. (…)Tous ces produits mettent la santé des familles en danger" "Les désodorisants d'intérieur promettent de purifier l'air de nos logements. Ce n'est qu'une illusion!"
 
Il mettait en évidence quatre problèmes liés à l’utilisation d’un parfum d’intérieur chimique ou d’un désodorisant :
 
  • -         risque d’irritation respiratoire ou pulmonaire,
  • -         risque d’allergie liée en général aux parfums,
  • -         à plus long terme : effets sur la santé liés à la présence de substances cancérogènes ou/et toxiques dans les émanations de ces produits
  • -         ils sont également suspectés de perturber le système hormonal.
 
Les deux substances les plus dangereuses contenues dans la plupart des désodorisants d’intérieur sont le formaldéhyde et le benzène qui sont des cancérogènes pour l’homme selon la classification de l’OMS. Le risque de dépasser les limites tolérables pour l’exposition humaine est aujourd’hui reconnu pour ceux qui utilisent régulièrement ces produits.
 
Selon l’association UFC Que choisir, de tels produits devraient porter la mention « Peut provoquer le cancer » et désignait alors plus particulièrement :
  
  le cône bleu IBA Sanaga épices marines ;
  le diffuseur Air Wick Décosphère vanille et orchidée ;
  le bâton d’encens bleu d’évasion Monoprix ;
  la lampe Berger Orange Cannelle ;
  les bâtons d’encens fleur de vanille Ushuaia.
 
 
Les bâtonnets d'encens et même le papier d'Arménie sont également mis en cause.
 
 
Pour autant, non seulement la législation n’a pas encore durci la commercialisation de ces produits mais on peut trouver aujourd’hui des parfums d’intérieurs encore plus « performants »...pour nuire à notre santé..en ce sens qu'ils diffusent en continue et sur une longue durée :
 
  • « Mobil’Air parfume votre maison pendant 80 jours. Le mini-ventilateur, très puissant, fonctionne à intervalles de temps différents suivant le niveau de diffusion choisi.»

 

  •   « FreshMatic est le nouveau diffuseur automatique de parfum d’Air Wick. Il est spécialement adapté à votre maison. Il libère automatiquement un spray de parfum à intervalles réguliers toute la journée pendant 2 mois ».
 
Comble de tout : les bombes désodorisantes pour les toilettes : et pourtant c’est un « p’tit coin » par nature renfermé, qu’on aère peu. Imaginez les toxiques qui asphyxient l’air confiné, et bien vous êtes juste en dessous quand vous propulsez votre bombe chimique soi-disant parfum citron vert…La solution des grandes marques : un nouveau système qui asperge votre pièce quand vous en sortez ! c’est pas sérieux : ils nous disent de ne pas aérer en somme et de saturer l'espace en une bonne dose de produits chimiques !
 
La campagne d'information Vigitox de Greenpeace met également l’accent sur les dangers pour la santé de l’utilisation de tels parfums d’intérieur chimique (voir mon lien).
 
 
En attendant une réglementation plus stricte sur ces « bombes chimiques », un seul conseil :
 
  • Bannissez les parfums d’ambiance, les pots pourris, et autres désodorisants et AEREZ tout simplement vos maisons et vos pièces !
 
 
J’ai personnellement choisi cette option toute simple et j’ai adopté en plus une méthode, disons, plus luxueuse pour mes invités, en plaçant un désodorisant en spray fait maison à base d’huiles essentielles et d’alcool dans mes toilettes.
 
 
Voici d'ailleurs la recette de désodorisant de P'tite Libellule qui est très proche de la mienne : brume parfumée
 
 
P’tit message perso : Allez Maman : jette moi tout çà stp et demande moi de te fabriquer un spray d’HE maison !
 
 
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires - Publié dans : Santé naturelle
Mercredi 9 novembre 2005 3 09 /11 /Nov /2005 00:00
Retour à l'accueil

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés